Recyclage bis

Pendant que je galère à (faire) terminer sa thèse à mon premier doctorant (la deuxième suivra en octobre), et que je clos pas mal des petites choses avant de m’envoler pour New-York dimanche, évidemment je recycle un peu.

D’un autre côté, Stéphane Guillon exprime tellement bien le grand n’importe quoi de Lefebvre et Darcos. Son seul défaut : il oublie la décisive contribution de notre motodidacte niçois d’Estrosi qui avait relancé la mode avant que Darcos ne lui pique son « idée » de GIGN du lycée.

Le pire, c’est que je ne suis même pas sûr  que Lefebvre, qui est à la politique ce que le pitbull est à l’affection canine, ne se soit pas dit « ben quoi ? » en entendant cette chronique. Faut dire, il serait né en 36, il aurait vendu sa petite soeur à la milice pour récupérer son doudou. Il l’aurait même fait en télétravail…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s