Prendre de la hauteur … et rêver

Aujourd’hui, journée calme.

Il faut dire, on a commencé par se plomber la panse dans un endroit peu recommandable où l’on nous a servi une soupière en guise de chocolat (avec chantilly et marshmallow s’il vous plaît) et des pancakes dont l’énormité n’avait malheureusement d’égal que la bofitude (rien de Ségoléniste par là) gustative.

Ensuite on a pas mal crapahuté, histoire de dépenser le trop-plein d’énergie, et on s’est retrouvé dans la dernière partie vraiment populo de Manhattan, dans le bout du Est Village (le bord du côté dirait notre prix nobel d’élite niçoise). On retrouve là l’ambiance des films new-yorkais des années 70, le danger en moins. Les immeubles sont en mauvais état, les gens aussi pour pas mal. Pas des gueules cassées comme dans la partie la plus vivante de Brooklyn que j’ai pu voir, plutôt un mélange assez hétéroclite entre des classes moyennes inférieures qui surnagent à la hausse des prix et d’autres qui sont plus sur le fil du rasoir de la marginalité : gueules de drogués, vieux visiblement perdus dans leur passé, etc. Bref, on s’est pas attardé, c’était pas ce qu’on recherchait et on n’était pas à notre place.


Ensuite, notre acolyte est parti rejoindre la Méditerranée (enfin j’espère) et nous, on est plutôt parti chercher des places pour un « musical » sur Broadway. Ben c’est la guerre et on aurait dû faire ça par Internet. Il y a bien un endroit où choper des places au p’tit bonheur la chance pour le jour même et à prix cassés, mais il faut faire la queue longtemps (à vue de nez, au moins 3 bonnes heures), sans garantie d’avoir ce qu’on veut.

Sinon, l’alternative consiste à errer de theatre en theatre pour demander quand-est ce qu’ils ont des places. Pas de bol, Mama Mia ne joue pas avant mercredi, West Side Story n’avait plus de paire de places, et du coup on se « rabat » sur Chicago demain soir. Ca n’est un second choix que parce qu’Alis l’a déjà vu à Londres, mais vu le film et les critiques sur le show, je pense qu’on va apprécier. On aurait aussi pu aller voir le truc de Yasmina Reza (les dieux du carnage) mais, objectivement, une pièce en anglais, on n’était pas prêts.


Transition parfaite avec la journée d’hier où la même Yasmina Reza s’est vue couronnée du Tony Award de la meilleure pièce, ce qui n’est pas rien. Les Tony Awards, c’est les Molières New Yorkais si j’ai bien compris. En tout cas, ils ont été décernés hier au Radio City auprès duquel on s’est retrouvé par hasard en passant en allant voir New York par le dessus.

Voir New York d’en haut, c’est toujours un moment de rêve pour moi. J’ai eu la chance de monter sur les Twins avant qu’elles soient la cible de la barbarie des uns (et l’excuse de celle des autres). Il y a trois ans, j’avais admiré le couché de soleil et l’agitation nocturne depuis l’Empire State Building, celui qui est redevenu le plus haut de New York (en vert à droite).

Suivant les conseils du routard et d’Eric, on est monté cette fois-ci sur la tour du Rockfeller dénomée « the Rock », et le pont d’observation s’appelle « the Top of the Rock » ! On s’est un peu merdé sur le timing, est on est monté une heure ou deux trop tôt, du coup on n’a pas eu le courage de tenir jusqu’au coucher de soleil. Mais on a quand même eu cette magnifique vue plongeante sur New York, avec l’enchevêtrement  bordélique mais si charmant de gratte-ciels d’un côté, et l’océan de verdure de Central Park bordés par quelques belles tours de l’autre. Et du coup on a profité de l’effervescence des Tony machins.

Une autre forme de prise de hauteur, c’est ce qu’on avait fait avant : la visite du Museum of Modern Art, le MoMA. Son site web est exceptionnel. L’architecture du bâtiment est à l’image des domaines couverts par le MoMA : inventive, surprenante, monumentale et légère à la fois. En plus, c’est bien pensé pour les visiteurs, ce qui ne gâche évidemment rien. J’aime particulièrement  le jardin intérieur où l’on peut même se vautrer sur certaines oeuvres 🙂

Ensuite, évidemment, il faut adhérer ou pas aux oeuvres présentées. Pour tout dire, moi et l’art moderne, on est pas toujours copains. Là, on a eu notre lot de trucs délirants devant lesquels les « amateurs » (ou plutôt spéculateurs) se trémoussent en hurlant au génie de l’artiste (qui a laqué une planche rose bonbon et l’a posée contre un mur, sûrement une démarche …), mais on a aussi eu droit à une expo géniale sur l’évolution des techniques de photo (on est geek ou on ne l’est pas hein) et sur la photo de l’ouest américain. Du pur bonheur.

Et comme d’habitude, j’ai adoré la section design et architecture dont voici 2 maquettes que j’ai particulièrement aimées.

Alors, la planche rose : foutage de gueule ou pas ?

rose_faneePar ailleurs, il faut bien que je dise un mot des Européennes, raclée assez sévère pour le Parti Socialiste.

Je ne me lancerais pas dans les analyses de comptoir dont sont capables nombre de nos « responsables », les uns accusant forcément la direction qui n’a pas pris en compte Ségolène, les autres accusant les Ségolénistes de ne pas avoir joué le jeu, les troisièmes encore crachant sur les deux précédents parce que, comme les autres finalement, leur égo n’a pas assez suffisamment mis en avant à leur goût.

Ca m’emmerde puissamment pour les copains, ceux dont je sais qu’ils se battent pour de bonnes valeurs, mais  cette raclée, elle est méritée tant la campagne a été naze, tant le parti manque de souffle. Mon vote socialiste été un vote par fidélité autant à « la maison » qu’aux hommes qui portent des idées pour lesquelles j’ai combattu, mais … vraiment sans plus.

Benoît battu, c’est un gros coup dur pour notre camp au sein du PS, mais j’avais mal à l’entendre se cantonner dans le « contre Sarko ». Si on l’avait laissé développer notre argumentaire, notre analyse de l’Europe, il en aurait peut être été différemment. Si les médias n’étaient pas tous à l’image de Quatremer aussi, mais la médiocrité des autres n’excuse pas la notre.

Pourtant, les idées de gauche ont le vent en poupe ! Pourtant, en dehors du PS, pffffff.

On m’a demandé « pour qui tu aurais voté si ça n’avait pas été les socialistes ? » et j’étais bien emmerdé pour répondre.

  • Le NPA niet, impossible, jamais.
  • Le Front de Gauche avait un discours que j’aime bien par moment. Du Mélanchon pur jus. Quand il ne ment pas comme un arracheur de dent et qu’il reste sur son discours républicain, laïcard, de gauche dure, j’aime beaucoup. Par contre, voter PC avec lui, bof bof.
  • Les Verts … j’aimais bien leurs thèmes, mais Dany l’ex rouge qui force Bové à dire que le vote non au référendum de 2005 était nationaliste, ça m’a un peu coincé l’intestin grêle.

Bref, qu’est-ce que j’aurais aimé que le PS ait la pêche et la radicalité de Mélanchon sans son côté outrancier et vendeur de tapis, allié à une conscience environnementale et à la conviction que sans changer le modèle économique et sociétal on est en train de creuser la décharge dans laquelle la nature va nous enterrer !

Une autre fois peut être. Depuis le temps qu’on se bat au sein du PS pour le faire évoluer dans ce sens, ça va bien finir par arriver, non ?

Publicités

2 réflexions sur “Prendre de la hauteur … et rêver

  1. Ca ne s’appellerait pas l’union de la gauche ton avant-dernier paragraphe? Haaaaa… Si seulement on pouvait revenir aux fondamentaux…

  2. Bah oui, c’est carrément ça !

    Il y a un autre enseignement à tirer de cette élection. Les seuls qui s’en sortent bien dans cette histoire sont ceux qui ont fait du fond et pas de l’anti-kekchose.

    En particulier, l’anti-sarko n’a pas vraiment réussi au PS ni au Modem. Evidemment, faut pas pour autant cautionner les trahisons mal assumées de Valls, mais faire du fond de gauche, c’est ça la voie d’avenir du PS.

    Mais ça, je sais que je n’ai pas bien besoin de t’en convaincre 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s