La ville de demain : numérique, connectée, …

Les villes du futur seront denses, vertes et connectées.

Pour ce qui m’intéresse, la densification de population et des usages numériques, associée aux exigences environnementales et de santé publique croissante, impose une forte densification et diversification de l’infrastructure de communication.

Les réseaux cellulaires (l’actuelle 3G) devront aller vers une infrastructure micro-cellulaire, avec  cette incohérence ironique que, pour répondre aux problématiques de santé publique qui ont été pointées du doigt pendant des années par ceux qui combattaient l’installation d’antennes GSM puis 3G en ville, il va falloir sur-multiplier les antennes. Oui, bon, on se calme, sur-multiplier les antennes pour permettre de diviser la puissance d’émission (par exemple en mettre 10 fois plus pour gagner un facteur au moins 1000 !).

Il faudra aussi, pour rendre cette ville « intelligente », ou du moins numérique, être capable de la mesurer finement et en permanence, avec une explosion du nombre de réseaux capillaires de capteurs et capteur/actionneurs, irriguant la face numérique de la ville de leurs mesures.

A détailler un de ces quatre, mais en attendant, allez sur cette page pour une description rapide de quelques enjeux scientifiques.

Et pour terminer, une vision artistique de ce qu’est la ville numérique. Ca sert à rien (sauf à voir que la qualité du signal wifi peut beaucoup varier en très peu de temps), mais c’est beau :

Immaterials: Light painting WiFi from Timo on Vimeo.

Publicités

4 réflexions sur “La ville de demain : numérique, connectée, …

  1. Je laisse qui s’en sent le courage expliquer aux gens le coup des antennes … quoique bien planqué dans la box 🙂

    ++
    Dam

  2. Oui, le faire comprendre à ceux qui ne veulent pas, ça risque d’être plus dur 🙂

    Excellent ton hack. Le man-in-the-middle pour gruger les appels sur le dos d’un pauv’ gars qui passait par là, c’est sympa comme faille. Bon, au delà de l’exploit, je pense que c’est un tantinet dangereux judiciairement et facilement repérable si le couillonné se plaint.

    Par contre, le tunneling trivial, c’est une fonctionnalité énorme et qui n’est même pas vraiment une arnaque. C’est carrément le pied si tu voyages beaucoup, plus de frais de roaming dès que tu as une cnx internet suffisante. Je surkiffe l’idée même si tu peux déjà faire ça avec free et n’importe quel soft de VoIP (ah le plaisir d’appeler mon collègue à Sao Paulo depuis le wifi de mon hôtel à 3km de chez lui en traversant 2 fois la planète parce que France-Brésil c’est gratuit), la même fonctionnalité sur son mobile c’est tripant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s