Le confort ou la démocratie ?

Je laisse les plus anglophones d’entre vous suivre ce petit exposé sur le contrôle de l’information par Facebook, Google, et les autres sources, et l’analogie avec l’émergence de l’éthique journalistique. La même en haute définition et avec sous-titres sur le site de TED.

En résumé, Internet mais surtout le web s’est construit au départ comme un lieu de liberté, hors du contrôle des censeurs qui contrôlaient (en bien ou en mal) le flot d’information. Et l’intensité du flot grandissant, la nécessité de mettre en place des filtres s’est présentée, en même temps qu’un intérêt économique et  commercial au contrôle de l’information. Et on a laissé se remettre en place d’autres censeurs…automatisés cette fois. Ce sont les algorithmes de personnalisation de la timeline Facebook, des résultats de recherche Google, de l’éditorialisation de Yahoo news, etc.

Cette personnalisation n’est pas faite (a priori) dans l’objectif de cacher telle ou telle info, mais d’apporter du confort, donc de la « valeur ajoutée » et des revenus pour celui qui filtre. On est donc dans la consommation plus que l’information, et ça se traduit par fournir aux « clients » les données qu’ils ont déjà l’habitude d’apprécier. Mais ce confort, c’est l’anti-thèse de la démocratie ! Qu’on ne m’abreuve pas des dernières frasques de Paris Hilton (ou de la dernière bimbo en date), très bien ! Qu’on choisisse à ma place ce que je dois lire dans les réflexions économiques et sociales, cela met en place une forme de léthargie intellectuelle, un carcan qui fait penser à la matrice de Matrix. Surtout au Judas de la bande qui veut troquer sa liberté contre un bon steak, même s’il sait qu’il est faux.

L’autre façon de dire les choses, c’est que se laisser enfermer dans sa communauté, surtout si elle se construit automatiquement en fonction de son comportement et sans contrôle, est une forme d’isolation qui empêche de se remettre en question, et au final détruit la démocratie. A une autre échelle, dans un autre contexte, c’est la fin inéluctable de tous ceux qui prennent le pouvoir sans se prémunir de l’isolation par les phénomènes de cours, sans accepter la contradiction de ses alliés et amis, bref des « barons » politiques. Hé oui, je pense à quelqu’un ! A plusieurs en fait, mais à un en particulier.

(Merci à Blaise pour m’avoir fait découvrir cette vidéo sur Facebook … comme quoi, elle est bien dans mes centres d’intérêts)

Publicités

4 réflexions sur “Le confort ou la démocratie ?

  1. http://duckduckgo.com/ mon cher Hervé 😉

    Je pense que comme beaucoup de choses la meilleure façon d’agir c’est par l’éducation. La punition par les utilisateurs (ou des citoyens pour des sujets comme Hadopi) sera la meilleure manière de faire plier les grosses entreprises ou les gouvernements. Etre conscient des enjeux de l’Internet c’est le premier pas, et le plus important, pour agir au moins individuellement contre ces comportements.

  2. C’est juste Paul, mais en l’espèce il n’y a pas de concurrence suffisante pour contrebalancer les monopoles sectoriel du contrôle de l’information sur Internet. Et donc le comportement des usagers n’est plus déterminant ici.
    C’est d’autant important d’éduquer et inculquer un regard critique sur l’information diffusé, sur le net comme ailleurs. Le net n’est pas pire, en particulier parce que l’objectif n’est pas une manipulation qui pourrait se voir mais l’accoutumance à la fainéantise … même si l’effet est le même, c’est plus pervers.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s